Le « gîte », futur lieu de vie et de travail

Le lieu aurait dû être un « gîte » pour touristes de passage — la dénomination, belle, lui restera sûrement* —  il deviendra finalement habitation d’artiste « en résidence ». Habitation rénovée avec brio puisque le petit bâtiment n’était guère dans son utilisation la plus récente qu’un garage-débarras… bâtiment tout de même classé comme « remarquable » car incluant des pierres taillées et bouts de murs de la première chapelle de Melle, Notre-Dame de Fossemagne !
Un grand changement, devenir propriétaire  — ce qui pour un « errant »  est loin d’être une évidence (mais quand un bâtiment est vieux de plusieurs siècles, qui de la propriété ou du propriétaire possède l’autre ?) — quitter à nouveau Paris et ses environs qui ne peuvent plus offrir d’espaces de vie et de travail à taille et prix raisonnables, s’expatrier à Melle dans le Poitou-Charentes pour une autre qualité de vie, plus au Sud, plus près de la mer… et tout de même moins loin que le Canada. Une nouvelle aventure donc, et enfin de l’espace pour reprendre plus sérieusement la création plastique. Installation dans la deuxième quinzaine de janvier 2013…

*«Endroit pour manger et dormir entre deux étapes (d’un voyage)» ou «endroit où se trouve (caché ou enfoui) quelque chose» selon les Trésors de la Langue Française.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s