Parthenay : Jacqu’Arts 2022

Retour à Parthenay, 3 ans après l’expo à la Maison-Dieu de Châtillon-sur-Thouet qui avait ouvert bien des portes…

… et permis de découvrir la belle ouvrage de collègues plasticiens comme Annie-Claude Ferrando ou Dany Masson. Cette année, les Jacqu’Arts me font l’honneur d’être « invité d’honneur » avec un peintre dont j’admire beaucoup les toiles, Patrick Patrascu. Pas sûr d’être « honorable », mais mes créations à coup sûr le sont ! 🙂 🙂 🙂

Deux lieux d’expo à un bout et à l’autre de la rue de la Vau-Saint-Jacques, cœur du quartier médiéval : le Musée d’art & d’histoire pour les petites sculptures, cabanes, sentinelles ; le Logis Férolle pour les grandes Maisons Hautes et les peintures.

Je vous transmets dès que je l’ai le dépliant détaillant tous les lieux et artistes participant à l’événement.

Pot d’ouverture le samedi 10 septembre à 14h place Moque-Souris

« bateaux-phares-puits » sur toile

Las ! Le carton ne fait pas signe de vouloir revenir. Je continue de creuser le filon des « bateaux-phares »…

… qui se complètent maintenant de « -puits ». Logique, ce qui monte doit être équilibré par ce qui descend… Bref, d’anciens thèmes qui reprennent de la vigueur à presque 30 ans d’intervalles en ayant je crois gagné en liberté d’exécution. On passe du papier à la toile (petits formats pour l’instant, 5F=35x27cm), des hachures/encre/plume à l’acrylique/brosse/doigt. Les tableaux sont faits assez vite, dans une même énergie.
Envie de voir ça en plus grand, non ? 🙂

« Chevalement # 1 »

Oups ! Parti sur mes expérimentations estivales de « bateaux-phares » à l’encre, à l’acrylique, sur papier, sur toile, j’avais oublié de présenter ici une des dernières constructions de carton…

Patrimoine architectural des pays miniers, le « chevalement » ou chevalet – est cette structure le plus souvent en métal, dressée au-dessus du puits de mine, et qui sert à descendre et remonter mineurs et minerai. Perché au sommet de cette tour, les grandes roues des poulies – ou « molettes » – qui actionnaient les câbles. La fascination pour ces structures m’est revenue après la lecture d’un des romans de Sorj Chalandon, Le jour d’avant. Pour construire sa fiction, l’auteur s’empare d’un fait divers, le dernier grand accident minier survenu en France, à Liévin en 1974, et qui fit 42 morts.
La structure créée ici s’inspire des éléments essentiels du chevalement, tour et molette (mobile ici), sorte d’hommage donc à un pays et à sa population que nous côtoyons enfants quand nous partions en vacances sur les plages du Pas-de-Calais…

Maisons- et Bateaux-phares : encres sur papier

Remise en route créative en vue du bel événement des Jacqu’Arts de Parthenay (79) à venir en septembre, avec réapparition du thème récurrent des phares…

Comme toujours, réamorçage de la pompe à idées par les moyens les plus simples : crayon, encre et plume sur papier journal collé en 4 couches et enduit au gesso. Réapparition des maisons- et bateaux-phares – bien commode d’embarquer sa lumière-guide avec soi ! pas sûr de l’efficacité du truc pour éviter les écueils mais ça peut éviter aux autres de vous rentrer dedans ! Une première phase début 2022 avec des esquisses peintes aux doigts (et à l’œil…). Reprise du thème en ce début d’été, cette fois à l’encre et légères interventions de couleur pour ne pas endommager les hachures vigoureuses…
Tailles moyennes :
– carrés : 27 x 27 cm
– figures : 28 x 36 cm
La suite ? Non lo si può sapere ancora…

Les « Cabanes » au salon de Vouvant (85)

3 œuvres de la série des « Cabanes » s’exposent parmi les créations de 22 peintres et sculpteurs au salon Mélusin’Art à Vouvant (85), du 25 mai au 30 juin.
Vouvant, c’est comme Melle une « Petite Cité de Caractère » !
J’assurerai des permanences les 6 et 11 juin, 11h/12h30 et 14h30/19h.
Au plaisir de vous y voir !

Salon de maromme 2022

La « Maison Très Haute #1 » et la « Maison Très Haute #2 » prennent deux semaines de vacances du côté de Rouen pour se joindre à la fine compagnie du 30ème salon de peinture et sculpture de Maromme, du 30 avril au 15 mai 2022 ! Vernissage le samedi 30 avril à 11h. Au plaisir de vous y croiser ! 🙂

Printemps de l’Orangerie 2022

Les « maisons de carton » ont le plaisir et l’honneur de partager l’affiche du Printemps de l’Orangerie 2022 avec le peintre haïtien Jonas Profil et ses somptueux tableaux oniriques, dans le non moins somptueux décor XVIIème siècle de l’orangerie de La Mothe-Saint-Héray (Deux-Sèvres).
Avec la présence de l’association Amitié Echiré Haïti le samedi 7 mai.
Exposition du 16 avril au 8 mai 2022, du vendredi au dimanche et les jours fériés, de 14h30 à 19h. Accès libre et gratuit.
Vernissage le vendredi 15 avril à 18h.

« Les Petites Routes »

Laurence Guilloud et Fabrice Le Dantec persistent et signent ! 6 ans après avoir « lancé » les maisons en carton dans l’alors « Instant Parisien », ils me font à nouveau l’honneur d’un beau reportage dans « Les petites routes » paru chez Gallimard. 300 pages de textes ciselés et images qui invitent, lieux qui font respirer, femmes et hommes qui se réinventent tranquillou loin des grands axes. Et si le « monde d’après » du post-covid était finalement non seulement possible… mais déjà là ?
À commander chez votre libraire indépendant !
ttps://www.gallimard.fr/…/Voyages…/Les-petites-routes

EXPO RENC’art à Trémentines…

Renc’Art, c’est à Trémentines près de Cholet (49), du vendredi 11 au dimanche 13 février ! Au menu pour moi, les « cabanes de pêche » et « maisons du splendide isolement » en version colorisée et quelques tableaux-relief.
Au plaisir de vous y rencontrer !

cabanes de pêche… en couleurs

Les « Maisons du splendide isolement », nées des temps de confinements et dérivées des cabanes de pêche sur pilotis du littoral charentais prennent des couleurs…

Moyen de lutter contre la grisaille du(des) temps ? Les coloris réapparus dans les tableaux de 2021 actuellement exposés à la médiathèque municipale de Melle (Deux-Sèvres) contaminent les constructions de carton des printemps/été 2020. Leur apparence blanche et grise, contrairement aux plus anciennes Maisons Hautes, ne me semblait pas définitive. Exercice difficile, la couleur doit être un plus, pas un moins… Assez vite les choses se sont mises en place, les couleurs se sont faites bien plus vives que ce que j’attendais, les brosses et pinceaux dans le feu de l’action cèdent la place… aux doigts ! Des bouts d’éponge viennent frotter et parfois retirer les couches d’acrylique pour mettre en apparence des textures. Et les cabanes charentaises de prendre des airs de maisonnettes des îles ou de favelas de Rio…

Ces cabanes de couleurs – dont 4 premiers exemplaires sont visibles à la médiathèque de Melle – seront exposées dans le cadre du Renc’Art de Trémentines, les 11, 12 et 13 février 2022 avant – croisons les doigts ! – de prendre le chemin de l’orangerie de La Mothe-St-Héray en avril-mai …

Infos à suivre !