En chemin vers le Printemps de l’Orangerie…

Très beau week-end à Ardin,

dont je louerai longtemps le sens de l’accueil et de la convivialité ! De belles rencontres, aussi avec mes confrères artistes présents…

Le travail reprend avec une certaine pression et une excitation certaine dans la perspective de l’exposition à l’Orangerie de La Mothe-Saint-Héray (vernissage le 24 avril 2020). La machine à idées s’emballe, des thèmes se construisent : sur le point de départ des carrelets (cabanes de pêcheurs), des microcosmes sur pilotis, et bien d’autres idées encore. Mais les idées courent plus vite que leur concrétisation !

Donc à suivre…

Les maisons de carton s’exposent…

… à Ardin dans les Deux-Sèvres,

les 14, 15 et 16 février 2020, au Nord de Niort et près de Coulonges-sur-l’Autize, à l’invitation d’une mairie active et amoureuse des arts. Au plaisir de vous y (re) voir !

Expo : Les Jacqu’Arts de Parthenay

Les Maisons de Carton s’exposent…

avec plaisir lors de l’édition 2019 des Jacq’Arts de Parthenay. 3 fins de semaine en septembre, des « Cathédrales et citadelles imaginaires », la très belle Maison Dieu de Châtillon-sur-Thouet partagée avec Annie-Claude Ferrando et Florence Malcombe. Une occasion de (re)découvrir quelque Maison Haute voire Très Haute, Maison-Phare, et les derniers tableaux : petites Inventions, Bateaux-Phares et autres Bouées-Balises…

A work in progress…

L’exercice est toujours amusant…

… de documenter l’avancée d’un travail par des prises de vues régulières.
Un peu cruel aussi : le tableau n’était-il finalement pas plus intéressant à telle ou telle étape, et n’aurait-il pas fallu alors s’en tenir là ?…
Tant pis… la leçon vaudra peut-être pour les tableaux à venir.
Ici, 3 « tableaux-bouées/bateaux-balises » dont le format est finalement plus allongé que le double-carré initialement prévu.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tableaux-bouées-balises : premiers enduits

Après les canicules…

…l’atelier d’été redevient hospitalier. Un passage pour les étapes des enduits, plâtre et gesso sur la dernière haute « maison-phare # 2 » et les derniers tableaux en reliefs…

Textures brutes en opposition aux structures fines, et « bricoles »

Le travail avance avec les 3 premiers tableaux sur panneaux de bois (40×60 cm)…

et la mise en relief des anciens dessins de ce qui m’a toujours semblé être des « bateaux-phares » ou « bouées-balises ». Recherche de textures dans les « collés-déchirés » de couches de carton, avec une matière plus brute apparaissant en contraste des structures construites et minutieuses. Développement aussi de ce qu’on qualifiera de « bricoles » : petits éléments, spirales, cônes, anneaux, etc. qui avec les « personnages » viennent ajouter leur détail et en quelque sorte peupler l’ensemble.

Un beau terme d’ailleurs que cette « bricole » ; à la fois « besogne, travail intermittent d’une technique sans garantie et de faible rendement » et « petit accessoire, menu objet ; chose insignifiante ; synonyme : babiole ».
À retenir…

Carton « malmené » et panneaux de bois

Nouveau retour de balancier…

Démarrage d’une série de tableaux un peu plus grands sur panneau de bois. Les fines structures de carton genre pylônes – apparues comme couronnements des dernières « maisons hautes » et exploitées dans les trois derniers petits tableaux – ramenaient à des compositions dessinées et peintes du milieu des années 90. Mais alors développons-les cette fois en 3 dimensions ! Et puis après la concentration due aux détails, il était besoin de se lâcher un peu ! La taille un peu plus grande des tableaux incite à revenir à un traitement plus énergique du carton : collages-arrachages, déchirures, etc. Recommencer à chercher la belle matière !