« Les Petites Routes »

Laurence Guilloud et Fabrice Le Dantec persistent et signent ! 6 ans après avoir « lancé » les maisons en carton dans l’alors « Instant Parisien », ils me font à nouveau l’honneur d’un beau reportage dans « Les petites routes » paru chez Gallimard. 300 pages de textes ciselés et images qui invitent, lieux qui font respirer, femmes et hommes qui se réinventent tranquillou loin des grands axes. Et si le « monde d’après » du post-covid était finalement non seulement possible… mais déjà là ?
À commander chez votre libraire indépendant !
ttps://www.gallimard.fr/…/Voyages…/Les-petites-routes

EXPO RENC’art à Trémentines…

Renc’Art, c’est à Trémentines près de Cholet (49), du vendredi 11 au dimanche 13 février ! Au menu pour moi, les « cabanes de pêche » et « maisons du splendide isolement » en version colorisée et quelques tableaux-relief.
Au plaisir de vous y rencontrer !

cabanes de pêche… en couleurs

Les « Maisons du splendide isolement », nées des temps de confinements et dérivées des cabanes de pêche sur pilotis du littoral charentais prennent des couleurs…

Moyen de lutter contre la grisaille du(des) temps ? Les coloris réapparus dans les tableaux de 2021 actuellement exposés à la médiathèque municipale de Melle (Deux-Sèvres) contaminent les constructions de carton des printemps/été 2020. Leur apparence blanche et grise, contrairement aux plus anciennes Maisons Hautes, ne me semblait pas définitive. Exercice difficile, la couleur doit être un plus, pas un moins… Assez vite les choses se sont mises en place, les couleurs se sont faites bien plus vives que ce que j’attendais, les brosses et pinceaux dans le feu de l’action cèdent la place… aux doigts ! Des bouts d’éponge viennent frotter et parfois retirer les couches d’acrylique pour mettre en apparence des textures. Et les cabanes charentaises de prendre des airs de maisonnettes des îles ou de favelas de Rio…

Ces cabanes de couleurs – dont 4 premiers exemplaires sont visibles à la médiathèque de Melle – seront exposées dans le cadre du Renc’Art de Trémentines, les 11, 12 et 13 février 2022 avant – croisons les doigts ! – de prendre le chemin de l’orangerie de La Mothe-St-Héray en avril-mai …

Infos à suivre !

Expo à la médiathèque de Melle (79)

L’expo à la médiathèque de Melle, c’est maintenant ! et jusqu’à fin février… Les tableaux de 2021 et 4 premiers exemples des « cabanes de pêche » mises en couleurs… Les horaires d’ouverture ? Ici : 0799980u.esidoc.fr

Belles Fêtes et Bonne Année 2022 !

De belles fêtes, avec du bon manger, du bon boire, du beau rencontrer et du beau voir ! Et pour 2022, un peu plus de légèreté, de la lumière et de la beauté !

A beautiful Christmas, good food, good drinks, beautiful people to meet and more things to see! And for 2022, a little more lightness, joy and beauty!

Augurandoci delle feste meravigliose, con buone cose da mangiare, da bere, da vivere, da vedere! E per il prossimo anno, un po’ più di leggerezza, luce e bellezza!

Boas Festas, o melhor para beber, comer (!), ver, encontrar ! E para 2022, um pouco mais de ligeireza, luz e beleza !

« Gli Incantati »

Ou encore « Os Encantados » en portugais…

…désignent au Brésil les « Enchantés », des créatures surnaturelles et magiques faisant le lien entre le ciel et la terre et qui tirent leur pouvoir – généralement bénéfique et d’une grande aide pour les êtres humains qui savent les voir et les écouter – des forces de la nature.
Un tableau qui sera comme les peintures de 2021 exposé à la Médiathèque municipale de Melle (79) en janvier et février 2022.
Plus de précisions très bientôt !

Gli Incantati – acrylique sur toile – 65 x 93 cm

« Traversée des grandes eaux »

Un dernier tableau où s’entremêlent plus que jamais toutes les influences…

Un titre italien – Traversata della grande acqua (Traversée des grandes eaux) – qui parlera aux familiers du Livre des Mutations (Yi King) chinois ; les oiseaux-Bâ égyptiens ; le Brésil aussi et entre autre par l’évocation de deux orixás (divinités originaires d’Afrique de l’Ouest et se retrouvant dans le candomblé et l’umbanda) : Iemanjá et Iansã…
Mais aussi le retour des « 4 » : Roi, Reine, Sage, Magicienne… Bref, beaucoup de monde pour protéger ce bateau en route pour la Casa Felice

Traversata della grande acqua – acrylique sur toile – 65 x 93 cm

Exposition au Four Pontet à Magné (79)

Enfin un droit de sortie pour les « maisons de carton » ! Retour en expo dans un lieu magnifique pour une dizaine de jours, avec le contrepoint des peintures de Lewis Evans…

En préambule, découvrez le travail de Lewis Evans sur son site. Pour ma part, je présenterai les œuvres et sculptures en carton, maisons hautes, cabanes de pêcheurs ainsi que les tableaux reliefs et bouées-balises

Ensemble des informations disponibles sur la très belle page créée par Lewis.

Au Four Pontet à Magné, du 24 septembre au 6 octobre, vernissage le vendredi 24 en fin de journée.

Au plaisir de vous (re)voir !

« Le Case Felici » : expo reportée…

L’exposition qui devait avoir lieu à partir du 11 septembre à la Médiathèque municipale de Melle est reportée au 3 janvier 2022.

« Il Gran Banchetto »

Les difficultés d’organisation dues au pass sanitaire et les limitations de circulation des publics qui en découlent nous incitent à reporter l’exposition de 3 mois. Quoi de mieux pour les « maisons heureuses » que d’initier la nouvelle année en y mettant dès l’abord leurs couleurs, douceur et enthousiasme ? Un report qui permettra à tous les publics d’être accueillis… et à l’artiste de présenter quelques toiles supplémentaires !
Alors… vive 2022 !

« Alberi-scacchiera » et autres visions

C’est en forgeant qu’on devient forgeron !…

… et en peignant que les idées affluent ! Des motifs émergent et prennent possession des toiles. Des « arbres à damier », ou « arbres-échiquier » – pratiques pour éviter de peindre les feuilles, mais on pourrait disserter à loisir sur la symbolique du damier comme alliance des contraires, de l’ombre et de la lumière. Des arbres d’ailleurs qui pour certains ont des têtes voire des bras. Dans des décors oniriques, toute une population s’active, qui sourd de mes passions de toujours, âmes-Bâ et idoles hiératiques de l’Égypte antique, et du Brésil, Iemanjá, toucans, Bahianaises, personnages verts et jaunes ou « Mangueirenses » verts et roses…