Les mini-mondes de Ronan-Jim Sévellec

Plonger dans les univers minuscules de Ronan-Jim Sévellec est un émerveillement. Artiste de l’infiniment petit, il met son imaginaire en boîtes, donnant vie avec une extrême minutie aux ambiances, décors et atmosphères qui peuplent ses souvenirs et son imaginaire. Ces lieux visités, occupés, aimés ou fantasmés, ils les façonnent des mois durant, voire des années.

(…) Ses premières mises en boîtes remontent à la fin des années 80. C’est d’abord dans des vieux tiroirs dont ils ôtent les poignées que cet artiste, né en 1938, donne vie à ses premiers mondes miniatures. Chacun fourmille de détails. Il y a une joie enfantine à vouloir tout voir, ne manquer aucun objet ou message caché. Dans son atelier, à quelques kilomètres de paris, il accumule les morceaux de matières, les fragments et rebus qui lui serviront à modeler les moindres détails de ses compositions. Un travail de fourmi.

Lire l’article complet sur L’Instant Parisien

Publicités

« L’Instant Parisien »

Un Instant Parisien, c’est…
… Un café dans un atelier d’artiste.
… Un moment si doux dans le 18m2 d’une graphiste aux mille talents.
… Une virée sur les quais pour se souvenir que «c’est beau Paris, quand même».
… Une visite dans une vieille imprimerie qui dort d’un œil dans le 20ème.
… Un coup de soleil attrapé sur le petit balcon d’une photographe.

L'instant Parisien 01 L'instant Parisien 02

Au fil des jours, L’Instant Parisien collectionne les fragments d’un Paris à dimension humaine et de Parisiens audacieux, rencontre ceux et celles qui font la ville et la vie à Paris, déambule à travers ses rues, laisse faire le hasard, à la recherche d’un prochain «instant» à capturer.

«Instants» peut-être, mais alors «instants suspendus», que Laurence Guilloud à l’écrit et Fabrice Le Dantec à l’image  prennent le temps d’explorer et de raconter. Bref, de la belle matière dans laquelle le lecteur/spectateur prendra aussi le temps de s’immerger. Une sorte de «temps arrêté» qui n’a pas de prix à l’heure du vite/mal écrit/lu/oublié…

D’abord site Internet, L’Instant Parisien est devenu magazine. Les points de vente sont listés ICI. Le numéro 2 disponible fin novembre 2016 peut-être commandé (et on en profitera pour commander aussi le numéro 1…).

Et puis une présentation complète du projet sur le site Kiss Kiss Bank Bank