Rue Galande #2, mise en couleurs

Après la construction et les enduits, la mise en couleurs.
Laisser maintenant de côté  quelques temps avant la pose des derniers vernis…

Rue Galande #2, construction et enduits

Il existe une première version « réduite » de la Rue Galande (Paris 5ème), mais la licence poético-artistique que votre créateur préféré s’était autorisée avait quelque peu éloigné la copie de l’original au point que le modèle réduit — avec sa logique propre — n’avait plus grand-chose à voir avec la rue censée être représentée.

Une commande est venue calmer cette tendance licencieuse pour m’inciter à respecter un peu plus l’original. C’est faisable ! sans aucunement nuire au plaisir et à la créativité. Le nouveau modèle s’appuie sur des photos dont certaines aériennes qui permettent de mieux suivre la structure des toits et l’organisation générale du « pâté de maisons ». La partie de la rue représentée fait face au débouché de la rue Saint-Julien-le-Pauvre. Le modèle miniature est « plat » à l’endos (pas de côté cour) pour pouvoir s’appuyer à un mur. Largeur : 70cm ; hauteur : 46cm ; profondeur : 20cm.

La mise en couleurs ? À suivre !

Dimensions des 5 premiers modèles réduits

Pour préparer la création des futurs modèles, j’épluche mes volumineuses archives photos de Paris et reprends le carnet de croquis. Des nouvelles bientôt et, en attendant, les dimensions des modèles existants…

Vieux Paris # 1« Vieux Paris #1 » :
largeur = 26,5
profondeur = 22 cm
hauteur = 28,5 cm

 

 

 

 

Rue Galande« Rue Galande » :
largeur = 52 cm
profondeur = 31 cm
hauteur = 33 cm

 

 

 

 

Paris 12ème Petite Ceinture, premier fond de mise en couleur« Petite ceinture, Paris 12ème » :
largeur = 55 cm
profondeur = 22 cm
hauteur = 40 cm

 

 

 

Rue Mouffetard« Rue Mouffetard » :
largeur = 51 cm
profondeur = 47,5 cm
hauteur = 44,5 cm

 

 

 

 

Place d'Italie« Place d’Italie » :
largeur = 40 cm
profondeur = 53 cm
hauteur = 54,5 cm

Mise en couleurs des premiers modèles réduits (2)

Les nouveaux essais de mise en couleur des modèles réduits parisiens semblent tendre vers l’objectif visé : effets « aquarellés », richesse des teintes en camaïeu et des textures. Je poursuis la finalisation de « Toits #1 » et « Vieux Paris #1″ ». Les prochains modèles à être construits devraient être (inspirés de…) « Rue Mouffetard » et « Place d’Italie »

Mise en couleurs des premiers modèles réduits (1)

Bien parti sur la lancée d’un nouveau démarrage, je poursuis avec des couleurs en demi-teinte qui siéent le mieux à ces modèles parisiens.

De l’acrylique certes (en attendant d’expérimenter par la suite d’autres types de peinture plus « artisanales »), mais avec des jus et glacis rappelant plus l’aquarelle que la peinture empâtée et colorée des anciennes maisons de Montréal.

Peinture des modèles « Petite ceinture, Paris 12ème » et « Rue Galande » presque complétée. En parallèle, pose des enduits du « Toit #1 », préparation des premiers fonds colorés de « Vieux-Paris #1 », et mise en chantier d’un nouveau modèle, inspiré de l’esquisse de la Rue Mouffetard.

À suivre !

Poursuite des enduits…

L’audiodescription m’accorde une pause et me permet de ressortir gesso, peinture et pinceaux. Le travail reprend pour finir d’enduire de plâtre et de gesso mes trois premiers modèles… Deux autres prototypes sont à l’étude probablement inspirés des dessins de la rue Mouffetard et de la place d’Italie — ainsi que la finalisation du tout premier « toit ». Mais il faut avant de les pousser trop avant aborder pour les modèles déjà fabriqués l’étape cruciale de la mise en couleur…

Étape plâtre, modèles « Vieux-Paris » et « Rue Galande »

Toujours pas d’atelier pour l’instant mais ça ne saurait tarder ! Alors parce que la main qui s’ennuyait de la matière sent que le travail va bientôt renaître et que les outils commencent à frétiller, entre deux audiodescriptions j’initie l’étape suivante de la réalisation des maisons en carton du Paris miniature : l’enduit au plâtre. Enfin, plâtre spécial un peu bricolé permettant de retarder son séchage et de lui donner plus d’élasticité une fois pris. Ici contrairement aux anciens modèles de Montréal, il s’agit plus de rehausser le carton que de le cacher… en masquant toutefois les imperfections les plus grossières de l’étape découpe et montage ! À suivre !