Expo à la médiathèque de Melle (79)

L’expo à la médiathèque de Melle, c’est maintenant ! et jusqu’à fin février… Les tableaux de 2021 et 4 premiers exemples des « cabanes de pêche » mises en couleurs… Les horaires d’ouverture ? Ici : 0799980u.esidoc.fr

Belles Fêtes et Bonne Année 2022 !

De belles fêtes, avec du bon manger, du bon boire, du beau rencontrer et du beau voir ! Et pour 2022, un peu plus de légèreté, de la lumière et de la beauté !

A beautiful Christmas, good food, good drinks, beautiful people to meet and more things to see! And for 2022, a little more lightness, joy and beauty!

Augurandoci delle feste meravigliose, con buone cose da mangiare, da bere, da vivere, da vedere! E per il prossimo anno, un po’ più di leggerezza, luce e bellezza!

Boas Festas, o melhor para beber, comer (!), ver, encontrar ! E para 2022, um pouco mais de ligeireza, luz e beleza !

« Gli Incantati »

Ou encore « Os Encantados » en portugais…

…désignent au Brésil les « Enchantés », des créatures surnaturelles et magiques faisant le lien entre le ciel et la terre et qui tirent leur pouvoir – généralement bénéfique et d’une grande aide pour les êtres humains qui savent les voir et les écouter – des forces de la nature.
Un tableau qui sera comme les peintures de 2021 exposé à la Médiathèque municipale de Melle (79) en janvier et février 2022.
Plus de précisions très bientôt !

Gli Incantati – acrylique sur toile – 65 x 93 cm

« Traversée des grandes eaux »

Un dernier tableau où s’entremêlent plus que jamais toutes les influences…

Un titre italien – Traversata della grande acqua (Traversée des grandes eaux) – qui parlera aux familiers du Livre des Mutations (Yi King) chinois ; les oiseaux-Bâ égyptiens ; le Brésil aussi et entre autre par l’évocation de deux orixás (divinités originaires d’Afrique de l’Ouest et se retrouvant dans le candomblé et l’umbanda) : Iemanjá et Iansã…
Mais aussi le retour des « 4 » : Roi, Reine, Sage, Magicienne… Bref, beaucoup de monde pour protéger ce bateau en route pour la Casa Felice

Traversata della grande acqua – acrylique sur toile – 65 x 93 cm

Exposition au Four Pontet à Magné (79)

Enfin un droit de sortie pour les « maisons de carton » ! Retour en expo dans un lieu magnifique pour une dizaine de jours, avec le contrepoint des peintures de Lewis Evans…

En préambule, découvrez le travail de Lewis Evans sur son site. Pour ma part, je présenterai les œuvres et sculptures en carton, maisons hautes, cabanes de pêcheurs ainsi que les tableaux reliefs et bouées-balises

Ensemble des informations disponibles sur la très belle page créée par Lewis.

Au Four Pontet à Magné, du 24 septembre au 6 octobre, vernissage le vendredi 24 en fin de journée.

Au plaisir de vous (re)voir !

« Le Case Felici » : expo reportée…

L’exposition qui devait avoir lieu à partir du 11 septembre à la Médiathèque municipale de Melle est reportée au 3 janvier 2022.

« Il Gran Banchetto »

Les difficultés d’organisation dues au pass sanitaire et les limitations de circulation des publics qui en découlent nous incitent à reporter l’exposition de 3 mois. Quoi de mieux pour les « maisons heureuses » que d’initier la nouvelle année en y mettant dès l’abord leurs couleurs, douceur et enthousiasme ? Un report qui permettra à tous les publics d’être accueillis… et à l’artiste de présenter quelques toiles supplémentaires !
Alors… vive 2022 !

« Alberi-scacchiera » et autres visions

C’est en forgeant qu’on devient forgeron !…

… et en peignant que les idées affluent ! Des motifs émergent et prennent possession des toiles. Des « arbres à damier », ou « arbres-échiquier » – pratiques pour éviter de peindre les feuilles, mais on pourrait disserter à loisir sur la symbolique du damier comme alliance des contraires, de l’ombre et de la lumière. Des arbres d’ailleurs qui pour certains ont des têtes voire des bras. Dans des décors oniriques, toute une population s’active, qui sourd de mes passions de toujours, âmes-Bâ et idoles hiératiques de l’Égypte antique, et du Brésil, Iemanjá, toucans, Bahianaises, personnages verts et jaunes ou « Mangueirenses » verts et roses…

« Case Felici » : retour sur toile

Bonheur de retrouver ce léger rebond du pinceau et de la brosse sur la toile que le papier journal marouflé tend comme un tambour…

Les « Maisons Heureuses » se multiplient, désormais sur toile et sur des formats qui grandissent, déclinant le même thème de façon presque obsessive ; pour une raison toute personnelle, la Maison Heureuse étant peut-être la maison des morts, dans un écho à cette lointaine remarque de Jean Genêt quant à l’Atelier de Giacometti : l’œuvre n’est pas destinée à nos semblables, pas plus à l’enfant en nous, mais au « peuple des morts »… qui l’agréent ou la refusent. D’où ces « esprits », évocations afro-brésiliennes, « anges-gardiens », « Exu« , et autres « oiseaux-Bâ » qui apparaissent ?

Bon, restons modeste et léger. Le thème semble vouloir – c’est pas moi qui décide hein, je suis comme vous, j’attends de voir… – évoluer vers d’autres sujets : scènes nocturnes ? forêts ? Le suspense est à son comble.

La suite au prochain épisode !

Le Case Felici © 2021 Jean-Marc Plumauzille

Mise en couleur des « carrelets » et « cabines de plage »

On pourrait même plutôt parler de « mise en teinte »…

car pour l’essentiel il s’agit d’abord de « salir » le blanc trop propre du plâtre et du gesso avec des jus de couleur assez diluée. Comme base, toujours les mêmes couleurs brossées ou pulvérisées : Terre de Sienne naturelle, brun Van Dyck et blanc. Avec ensuite des rehauts et frottis avant tout destinés à faire ressortir les textures.

Tout de même – conséquence de l’évolution actuelle vers la couleur et le retour à la peinture des « case felici » – des accents de couleur sur les tableaux et sculptures des « cabines de plage »

Pâques 2021 au balcon ? Expo à Oléron !

Dernière minute (et ce n’est pas un poisson d’avril…) :
expo annulée en raison des nouvelles restrictions liées au covid-19.

Parce que la disette culturelle nous a tous rendus assoiffés de culture et de beau, au boulot pour que les arts plastiques gardent leur public et leur énergie !

Une exposition en compagnie de la peintre Maryse Coin, à la galerie l’Escale au Château d’Oléron pour une fin de semaine pascale que nous voudrons ensoleillé et festif ! … et dans le respect des gestes barrière ! Une occasion pour les « cabanes de pêcheurs » et « maisons du splendide isolement » de se retrouver dans leur milieu naturel… face à la mer.
Au plaisir de vous y voir !