Maisons Très Hautes : mise en couleurs (probablement) finale

Le revêtement coloré des grandes maisons
fait dans la sobriété…

…surtout du blanc, teinté de soupçons de terre de Sienne naturelle, de gris de Payne et de brun Van Dyck. Il s’agissait surtout de garder à l’objet une qualité de sculpture et une clarté favorisant le jeu des lumières et des ombres. Ne pas distraire le regard des reliefs et textures, et ajouter éventuellement l’agrément de quelques effets de coulures.

Maintenant, le travail sur les modèles parisiens beaucoup plus peints donne envie de renouer avec plus de couleur et pourquoi pas — comme pour les anciennes « maisons » de Montréal et du Canada — l’ajout d’objets et de personnages ?

À suivre !

——

Publicités

2 commentaires sur “Maisons Très Hautes : mise en couleurs (probablement) finale

  1. un monde merveilleux, merci beaucoup! Je fabrique des trucs et meubles en carton et je fabrique ma colle de riz, une fois bien cuit même archi cuit à feu très doux , je mixe le tout j’ajoute quelques gouttes de gemme de térébenthine.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Catherine,
      Merci pour votre appréciation ! Votre recette de colle de riz pourrait m’intéresser ; je n’ai jamais réussi à en fabriquer une qui marche bien, par contre j’ai adopté depuis longtemps la colle de farine. 🙂

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.